votre Web TV

La plus haute cour de Tanzanie a rejeté les mariages de filles

0 2 739

La loi tanzanienne permettant aux familles de marier des filles dès l’âge de 15 ans vient d’être annulé mercredi par La Cour suprême d’appel du pays.

Ainsi confirmé-t-elle la décision d’une juridiction inférieure selon laquelle les mariages d’enfants portent atteinte aux droits des filles et sont illégaux et inconstitutionnels.

Le Procureur général de Tanzanie a fait appel de la décision de la Haute Cour de 2017, qui a rayé des articles de la loi autorisant le mariage des filles de 15 ans.

Le tribunal a déclaré que les filles ne peuvent pas se marier avant l’âge de 18 ans, comme les garçons.

Cette décision est un jalon important pour les droits des filles. Cette décision rejoint la demande de Human Rights Watch, organisation internationale de défense des droits humains, qui dans un rapport demandait au gouvernement de la Tanzanie de fixer « à 18 ans l’âge minimum du mariage pour les filles et les garçons, comme une première étape vers l’éradication du mariage des enfants et l’amélioration de la vie des filles et des femmes » peut-on lire sur BBC News Afrique.

Human Rights Watch, organisation internationale de défense des droits humains, affirmait que le mariage des enfants en Tanzanie « limite l’accès des filles à l’éducation et les expose à de sérieux préjudices ».

Selon l’agence des Nations Unies pour l’enfance, 31% des filles en Tanzanie sont mariées avant l’âge de 18 ans, tandis que 5% se marient avant leur 15ème anniversaire.