votre Web TV

Eperviers-Attentat de Cabinda : 10 ans après le drame, le rescapé Sam Elitsa parle

0 450

08 Janvier 2010 – 08 Janvier 2020. 10ans jour pour jour, le bus de l’équipe de football du Togo était mitraillé à Cabinda dans l’enclave angolaise alors qu’il se rendait dans leur camp de base pour dispute les matches de poule de la coupe d’Afrique des nations.

Outre les différents messes et cultes religieux officiels, c’est devant la presse que le sieur Oncle Sam Elitsa (Koadjo L. ELITSA) alors directeur technique de l’équipe nationale togolaise et rescapé de l’attaque, s’est remémoré le drame.

Il était question pour ce dernier de présenter au public un opuscule intitulé ‘LE RESCAPE DE CABINDA’, œuvre dans laquelle il dénonce la barbarie humaine tout en invitant la nation togolaise à tourner la page.

Dix ans ont passé, mais les souvenirs sont restés vivaces et amères

Tourné la page, c’est la noble chose à laquelle le togolais doit se tourner selon M. ELITSA. Mais comment tournée une page ouverte à laquelle on ignore le contenu ? c’est la question que s’est posé bon nombre de journaliste présents devant Oncle Sam ELITSA. Mais également des personnalités présentes

C’est un secret de polichinelle que le sport togolais en général est mal de ces acteurs. Et cette rencontre, avec la presse et tout ce qui s’y est passé, serait-elle un début de solution ?

En attendant d’indemniser les victimes et de leur rendre un véritable hommage national, Obilalé Kodjovi, le gardien de but togolais devenu handicapé à vie lors de cet attentat, vient d’être honorer par la CAF lors de la remise des Awards aux footballeurs africains en Egypte le 07 Janvier.

Seyram KUDAHE