votre Web TV

Ecrire et dire des contes, des jeunes apprennent l’art de l’oralité au FESCONTE 2020

0 1 408

Amouzou Djaké fait ainsi la restitution de son texte concocté lors de l’atelier d’écriture organisé dans le cadre de l’édition 2020, du FESCONTE au Togo.

Tout comme Djaké, ils sont une vingtaine d’étudiants, filles et garçons, à participer aux travaux dirigés par Mario ATTIDOKPO. 48H durant, ces jeunes amoureux du conte et des arts de la scène ont revisité l’histoire, les techniques et les genres qui existent dans le conte.

De la salle feutrée de l’INJS de l’université de Lomé où l’essentiel de la formation s’est déroulée aux pénombres des arbres du stade de kégué, nos stagiaires festivaliers ont su retenir l’essentiel.

Pérenniser, sauvegarder et promouvoir, le patrimoine culturel immatériel du Togo et de l’Afrique, ce sont là l’ADN du FESCONTE depuis plus d’une quinzaine d’année. Et cette vision qu’ont les organisateurs n’a pas changé d’un iota.

Pionnier dans  le domaine, Cela fait 16 ans que ce festival international du conte dure au Togo et aujourd’hui  comme jamais espère pouvoir transmettre chaque année le savoir-faire et le savoir conter à la génération jeune.   Après cet atelier, rendez-vous est pris ce 18 et 19 Septembre à Tsévié et à Bolougan, au clair de lune pour des soirées de conte

Gracia DOS-REIS / Aristide GBEGLO