votre Web TV

Coopération ALDUS – DAFC : Bientôt une université privée internationale de cinématographie au Togo

0 2 886

Un village de tournage de films calqué sur le modèle Hollywood mais adaptable à la culture togolaise et africaines, un institut de télévision et de film, un parc de tourisme, plusieurs studios ou encore un espace de décoration, un désert et un fleuve artificiels, ce sont là, entre autres compartiments de la future Université Privée de l’Audiovisuel et de la Cinématographie au TOGO.

Fruit d’une coopération agissante entre ALDUS MULTISERVICES et son partenaire chinois DAFC FRAMEKING PICTURES, cette université se veut être un cadre par excellence de formation d’une nouvelle génération de cinéastes togolais et ouest-africains et une plateforme de professionnalisation de toute la filière cinématographique et télévisuelle du continent.

M. Joël ABOFLAN et Guo Fan à l’issue de la signature de l’accord

Avec cette nouvelle ère qui souffle sur l’industrie cinématographique togolaise et ouest africaine, plusieurs avantages s’offrent au Togo.

D’abord sur le plan professionnel, le monde du cinéma togolais va bénéficier de la formation en techniques de réalisation et en ingénierie d’image.

Ensuite sur le plan économique, plus de 700 emplois directs et plus de 1000 indirects s’offrent aux jeunes togolais. L’école va attirer des étudiants africains et le bénéfice sur les prestations de ladite école sera pour l’Etat togolais et plus de cinq cent mille visiteurs par an sur le site touristique.

Et enfin au plan culturel, c’est tout le Togo qui verra sa diversité culturelle mise en valeur à travers le cinéma.

Toutes les deux délégations à l’issue de la signature de l’accord

Pour parapher le document permettant la réalisation de ce joyau au Togo, une délégation, conduite par le premier responsable de ALDUS MULTISERVICES, Joel ABOFLAN, avec la présence effective du directeur par intérim de la télévision togolaise, Dotse EPEY, du chef des programmes Essofa FOLLY-BAZI et de Togbui AKLASSOU ADELA IV, chef du canton de Bè, s’est rendu en Chine dans le District de Banam situé dans la province de Chongqing du 14 au 24 Octobre dernier.

D’après le document signé, de 2020-2022, les premiers studios et les bâtiments d’écoles seront construits. De 2023-2026, la rue animée, le domaine touristique et les installations annexes vont être finis. A partir de 2027 va commencer la construction du jardin chinois et l’ensemble du parc industriel sera livrer en 2029.

Au cours de ladite mission, plusieurs activités ont été menées.

Notamment la visite de la télévision de BA-NAN, de la société UNILUMIN spécialisé dans la conception et la fabrication des écrans LED à SHENZEN, de la société JIHANG fabricant de drones à YUBEI et aussi celle du site de tournage de films de LIANG JIANG, un véritable village du cinéma avec son fleuve artificiel, ses bâtiments et rues construites pour tous les types de tournages de films et ses accessoires et décorations. Ce qui Permetta à la délégation togolaise d’avoir une idée du site de tournage de films que la compagnie DAFC projette de mettre en place au TOGO.

En marge des ces activités, la télévision togolaise, à travers son directeur, a signé un protocole d’accord avec la partie chinoise lui permettant désormais d’échanger des contenus avec cette dernière, de recycler et de former ses techniciens en chine et de se voir fournir du matériel.

Si les premiers coups de pioche doivent intervenir au plus tard en début 2020, ce partenariat entre ALDUS MULTISERVICES et DAFC FRAMEKING PICTURES a été effectif grâce à l’agilité d’un expatrié togolais en chine Jérémie KOSHIGAN également chargé des Relations internationales de Frameking Pictures.

Notons que ce voyage se situe dans le cadre d’un accord de coopération stratégique entre la compagnie chinoise et l’institut Aldus, signé en février 2019 à Chongqing. Un partenariat qui a permis à Aldus Multi-Services d’inscrire cinq jeunes étudiants togolais à Dafc pour une formation de six mois dans les métiers de l’audiovisuel et de la cinématographie.

Bon vent au Cinéma togolais